Petite blessure bénigne, mais très invalidante, l’ampoule est fréquente chez les sportifs et chez les… porteurs de chaussures neuves !

Quelles sont les causes de l’apparition d’une ampoule ? Comment peut-on les traiter ?

C’est ce que nous allons aborder dans cet article.

Qu’est-ce qu’une ampoule ?

L’épiderme est séparé du derme, et une petite poche remplie de liquide séreux se crée dans cet espace. C’est un mécanisme de défense qui permet de protéger les tissus blessés sous l’ampoule.

Comment apparaissent les ampoules ?

Une ampoule est le résultat d’un frottement intense et répété contre la peau. C’est pour cette raison que leur apparition est fréquente lors de la pratique d’une activité sportive, ou lorsque l’on porte des chaussures trop petites ou trop rigides. L’humidité, la chaleur, ainsi que la présence de corps étrangers amplifient les frottements et sont des facteurs aggravant.

Quels sont les conseils de base pour éviter l’apparition des ampoules aux pieds ?

  • Évitez les longues marches avec des chaussures neuves : Avant de porter quotidiennement vos chaussures neuves, portez-les plusieurs fois pendant de courtes durées afin de les assouplir. Ces petites escapades leur permettront de s’adapter à la forme de votre pied et à votre façon de marcher. Ce sera aussi l’occasion d’identifier d'éventuels problèmes de frottement, et d’y remédier avant de les porter de manière prolongée. Vous pourrez aussi tester les paires de chaussettes les plus adaptées à vos chaussures, et si nécessaire, le laçage le plus confortable.
  • Lacez vos chaussures de manière optimale : Un bon laçage des chaussures est d’autant plus important qu’il permet à votre pied d’être maintenu efficacement, réduisant ainsi les frottements à l’origine des ampoules. Il ne doit être ni trop serré, ni trop lâche : il est important de stabiliser l’ensemble du pied pour limiter les frottements et échauffements, mais il ne faut pas entraver la circulation sanguine. Enfin, soyez à l’écoute de vos sensations tout au long de la journée : réajuster le laçage quand vous en ressentez le besoin.
  • Choisissez la bonne pointure de chaussures : Cela est primordial pour la prévention des ampoules. En effet, si vos chaussures sont trop grandes, même légèrement, votre pied “navigue” à l’intérieur lorsque vous marchez. Cela entraîne immanquablement des frottements, à l’origine des ampoules au talon ou aux orteils. Si le modèle de chaussure que vous avez choisi n’offre pas la pointure qui s’adapte parfaitement à votre pied et que vous êtes entre deux tailles, il est possible d’ajouter une semelle afin de réduire le volume chaussant.
  • Opter pour une paire de chaussettes de qualité : Les chaussettes sont l’interface directe entre votre peau et vos chaussures. C’est pourquoi elles sont l’une des meilleures préventions contre les ampoules. Choisissez-les donc avec autant de soin que vos chaussures en respectant quelques critères tels que :
    - La matière : elle doit être résistante à l’abrasion, et évacuer l’humidité. Notez que les matières synthétiques sont connues pour évacuer l’humidité et sécher rapidement. Tandis que la laine va conserver votre chaleur et donc vous tenir chaud.
    - L’épaisseur : la place dans votre chaussure est limitée. Une chaussette trop épaisse appliquera une compression à votre pied. Une chaussette trop fine aura pour conséquence un pied qui “navigue” dans la chaussure et donc des frottements répétés.
    - La conception : des zones renforcées doivent protéger les orteils, les malléoles (chevilles) et le talon.

À propos des chaussettes, tordons tout de suite le cou à de vieilles croyances ! :

  • En superposant deux paires de chaussettes, je me protégerais mieux des ampoules : Au contraire, vous obtiendrez le même résultat qu’avec des chaussettes trop épaisses : des points de compression pourront se créer à certains endroits et accentuer le risque d’ampoules lié aux frottements. Votre circulation sanguine en sera également diminuée.
  • Les chaussettes double peau sont le seul remède contre les ampoules… Bien que ce soit une bonne alternative, c’est faux ! Elles ne sont pas obligatoires. Des chaussettes de bonne qualité rempliront tout à fait ce rôle de protection.

Les pansements anti-ampoules

Si vous avez mis en place toutes les mesures de précaution précédentes mais que rien n’y fait, vous avez la possibilité d’appliquer des pansements anti-ampoule préventifs sur vos pieds. Appliquez-les aux endroits où vos ampoules apparaissent habituellement. Ce type de pansement, sous forme de coussinet, permet d’amortir la pression et de réduire les frottements.

Trop tard, l’ampoule est là ? Découvrons maintenant comment traiter une ampoule efficacement, en utilisant quelques recettes de grand-mère… ou non !

Comment soigner une ampoule ?

Tout dépend de son aspect. En effet, il existe plusieurs niveaux de gravité et les mesures sont différentes dans chaque cas.

Faut-il percer une ampoule ?

  • Simple rougeur dans la zone de frottement : Mettez en place un pansement anti-ampoule.
  • L’ampoule est petite et fermée : Il ne faut surtout pas endommager l’ampoule. Recouvrez-la d'un pansement, sans la comprimer. Enlevez le pansement la nuit pour lui permettre de sécher.
  • L’ampoule est grande et fermée, mais douloureuse : Dans ce cas, et uniquement si elle est douloureuse, il est utile de percer l'ampoule. Pour la percer dans les meilleures conditions, respectez les étapes suivantes :
    - Lavez-vous les mains au savon
    - Stérilisez une aiguille avec un produit désinfectant ou en la chauffant fortement
    - Percez doucement le bord de l’ampoule en un ou deux points
    - Appuyez délicatement dessus pour évacuer le liquide, sans l’endommager (n’enlevez pas la peau morte qui la recouvre car elle joue le rôle de pansement naturel)
    - Désinfectez la zone avec un désinfectant adapté
    - Appliquez un pansement stérile sans comprimer l’ampoule
    - Enlevez le pansement la nuit pour permettre à l’ampoule de sécher
    - Changez le pansement dès qu’il est humide

  • L’ampoule est percée, et la peau est à vif : Surtout, ne décollez pas et ne découpez pas la peau morte ! Nettoyez délicatement la zone de peau où siège l’ampoule avec de l’eau et du savon, ou avec une solution antiseptique. Appliquez un pansement stérile sans comprimer la plaie. Là aussi, retirer le pansement la nuit pour permettre à l’ampoule de sécher, et changez le pansement dès qu’il est humide.

Attention, si vous présentez les signes d’une infection (zone rouge, enflée et douloureuse autour de l'ampoule associée à un écoulement de pus et à de la fièvre), ou que vous présentez une maladie de type diabète, artérite des membres inférieurs, ou que vous êtes immunodéprimé, nous vous conseillons de consulter un médecin.

Existe-t-il des “remèdes de grand-mère” pour soigner les ampoules ?

Bonne nouvelle, oui ! Vous pouvez utiliser ces remèdes en complément des soins et préconisations que nous avons énoncés précédemment :

  • L’Aloe Vera : cette plante, réputée pour ses vertus cicatrisantes et adoucissantes, permet d'accélérer la régénérescence cellulaire et donc, la cicatrisation. Appliquez du gel d’Aloe Vera sur l’ampoule, juste avant de mettre le pansement.
  • L'argile blanche et l'argile verte : les argiles, quelles que soient leurs couleurs, ont la capacité d’absorber les liquides et impuretés de la peau. Elles ont donc une fonction de détoxification. L'argile verte est la plus active, tandis que l’argile blanche, plus riche en silice, est plus douce. Appliquées en cataplasmes sur l’ampoule, elles permettent de la désinfecter et de soulager la douleur.
  • Le vinaigre blanc : c’est également un bon antiseptique naturel. Pour être efficace, il doit être appliqué au moins deux fois par jour sur l’ampoule.
  • Le bain de pieds à la sauge : la sauge possède des propriétés cicatrisantes non négligeables. Utilisée en bain de pieds, elle aide votre épiderme à se régénérer plus rapidement. Faites tremper des feuilles de sauge dans de l’eau froide pendant une heure, puis faites bouillir l’eau infusée. Laissez refroidir, puis une fois que l’eau est tiède plongez-y vos pieds pendant une quinzaine de minutes.
  • Les huiles essentielles : l’efficacité des huiles essentielles n’est plus à démontrer. Toutefois, attention à utiliser correctement les huiles adéquates pour chaque situation et veillez à respecter les précautions d’emploi. Quelques-unes d’entre elles sont particulièrement indiquées pour soigner les ampoules :
    - Lavande Aspic (anti-inflammatoire et anti-brûlure)
    - Lavande Vraie (cicatrisante et antiseptique)
    - Hélichryse ou Immortelle (réduisent les œdèmes)
    - Bois de rose (antiseptique et stimulatrice de la régénération cutanée)
    - Ciste Ladanifère (astringente et cicatrisante)
    - Géranium (antalgique et anti-inflammatoire)
    Si vous n’avez pas les connaissances suffisantes pour soigner vos ampoules avec les huiles essentielles, renseignez-vous auprès de votre pharmacien. Vous pouvez également trouver en pharmacie des produits à base d’huiles essentielles prêts à l’emploi.

Vous avez des cloques apparues sans frottement ?

Si elles sont nombreuses ou présentes dans des zones inhabituelles (paupières, bouche…) il peut s’agir d’une maladie telle qu’un zona, la varicelle… Si elles sont survenues après une prise de médicaments ou après un contact avec un produit, il peut s’agir d’une allergie. Si elles sont survenues après une exposition au soleil ou après un contact avec un objet chaud, il peut s’agir d’une brûlure.

Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu’il vous examine et vous prescrive des soins locaux et/ou un traitement adapté, ainsi que des examens complémentaires si la cause ne peut pas être déterminée lors de la consultation.

Vous êtes maintenant incollable sur les ampoules, comment les éviter et comment les soigner !