L'œil-de-perdrix fait partie des différents maux que peuvent subir nos pieds. Parfois douloureux, il gêne la marche, obligeant la personne à modifier sa façon de poser le pied. Pour éviter que cette petite lésion mette en jeu tout le confort et la stabilité de votre corps, vous trouverez dans cet article les informations à connaître pour prévenir et guérir un œil-de-perdrix.

Qu’est-ce qu’un œil-de-perdrix ?

Ce que l’on appelle “œil-de-perdrix” est en fait un cor au pied, de type mou. Ce surnom lui vient de son aspect : il présente une couleur blanchâtre, sa bordure est rouge et son centre comporte un point noir, à l’image d’un œil de perdrix ! Il s’agit d’un épaississement de la peau, de consistance spongieuse. Il se compose de deux parties : au centre un noyau arrondi, dense, translucide et visible sous la peau, autour duquel se forme un cône de peau dure qui pointe en profondeur vers l’intérieur du pied. Le cor est facile à identifier car ses contours sont nets.

Comment apparaissent-ils ?

Les facteurs d’apparition :

L'œil-de-perdrix apparaît suite à des pressions et frottements répétés, entraînant une hyperkératose : la production de kératine, protéine qui compose l’épiderme, est surstimulée, ayant pour conséquence l’épaississement de la peau des pieds.

Leur localisation :

L'œil-de-perdrix apparaît essentiellement entre les quatrième et cinquième orteils, souvent par paire dont les deux unités se font face.

Comment faire la différence entre une verrue et un œil-de-perdrix ?

Nous avons vu plus haut l’aspect de l'œil-de-perdrix. La verrue, elle, est caractérisée par la présence de petits points noirs sur l’ensemble de sa surface. Comme elle est liée à une infection due à un virus, les lignes naturelles de la peau, appelées dermatoglyphes, ne sont pas visibles sur la verrue. À l’inverse, elles restent visibles sur l'œil-de-perdrix qui est un épaississement de la peau. Aussi, la verrue apparaît beaucoup plus rapidement que l'œil-de-perdrix qui met plusieurs mois à se former. Enfin, afin d’en avoir le cœur net, vous pouvez pincer la lésion de part et d’autre : une verrue sera douloureuse, tandis qu’un œil-de-perdrix restera indolore.

Comment prévenir l’apparition d'un œil-de-perdrix ?

Comme l'apparition d’un œil-de-perdrix est favorisée par les pressions et les frottements, il est indispensable de supprimer la répétition de ces phénomènes. Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Les chaussures : Commencez par changer de chaussures pour vous orienter vers une paire plus adaptée à la morphologie de votre pied. Elles doivent également être assez souples. Évitez au maximum les chaussures à talons, ou à bouts pointus.
  • Les chaussettes : Portez systématiquement des chaussettes dans les chaussures fermées. Veillez à ce qu’elles ne soient pas trop épaisses pour éviter le phénomène de compression, et optez pour des matières de qualité qui ne retiennent pas l’humidité. Cela accentue le phénomène de frottement.
  • Les semelles orthopédiques : Le pédicure-podologue pourra vous conseiller de porter des semelles orthopédiques afin que la pression subie par les pieds soit mieux répartie.
  • Les orthèses ou protections en silicone : Le port de protections fines et confortables en silicone pourra également vous aider. Elles renforcent le capiton plantaire et réduisent ainsi la pression et les frottements.
  • Les soins : La prévention peut également passer par des soins réguliers des pieds : un lavage quotidien et doux, un séchage minutieux notamment entre les orteils, et une hydratation régulière. Une crème hydratante spécifique, ou de l’huile d’avocat, couplée aux principes actifs des huiles essentielles de lavande, de géranium et de santal permettra de renforcer la résistance de votre peau. Enfin, vous pouvez programmer des rendez-vous réguliers avec votre pédicure-podologue afin de traiter les éventuelles affections de manière précoce.

Comment soigner un œil-de-perdrix ?

Avant toute chose, si vous êtes diabétique ou si vous présentez une artériopathie des membres inférieurs, il est indispensable de recourir à un professionnel afin de limiter les risques de lésions, d’infection et de mauvaise cicatrisation. D’autant plus que l'œil-de-perdrix est plus susceptible de s’infecter en raison de l'humidité présente dans les espaces interdigitaux, là où il apparaît généralement. Il en va de même si votre œil-de-perdrix est enflammé et très douloureux car il peut être infecté, ou si vous avez déjà tenté de le soigner sans y parvenir.

Sinon, vous pouvez suivre les recommandations ci-dessous :

  • Faites un bain de pieds, de préférence à l’eau chaude afin de ramollir l’épiderme.
  • Munissez-vous d’une pierre ponce ou d’une lime, et passez-la en douceur sur la zone dure.
  • Répétez l’opération plusieurs fois, mais veillez à ne pas abîmer la peau saine autour de l'œil-de-perdrix et à ne pas vous blesser.
  • Appliquez une crème spécialement conçue pour aider à le dissoudre, en veillant là aussi à ne pas dépasser la zone affectée
  • Appliquez ensuite un pansement spécifique pour œil-de-perdrix afin de limiter les frottements et pressions sur la zone, et faire cesser le processus d’hyperkératinisation.

Existe-t-il des “remèdes de grand-mère” ou des méthodes naturelles pour soigner un œil-de-perdrix ?

L’huile de ricin est particulièrement efficace pour ramollir, nourrir et adoucir la peau. Appliquez-la en compresse sur l'œil-de-perdrix. Répétez l’opération quotidiennement, après la douche. Le vinaigre de cidre agit comme un antibactérien et un antifongique. Dilué à hauteur de 1 dose pour 3 d’eau, et appliqué en cataplasme directement sur la lésion toute la nuit permet de ramollir sa surface. Répétez l’opération quotidiennement, après la douche. Le bicarbonate de soude possède des vertus assouplissantes et peut également être utilisé sous forme de cataplasme d’ ¼ de bicarbonate pour ¾ d’eau. Appliquer pendant 30 minutes puis rincer soigneusement. L’huile essentielle de gaulthérie couchée possède des propriétés kératolytiques permettant de réduire l’épaisseur de la peau. Veillez à l’appliquer uniquement sur la zone touchée. Également, cette huile essentielle ne doit pas être appliquée sur une plaie. Nous vous conseillons de vous référer à un pharmacien ou à un spécialiste en aromathérapie pour vérifier les contre-indications et les dosages à respecter.

Dans tous les cas, si la lésion n’a pas disparu après 15 jours de traitement quotidien, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un pédicure-podologue afin d’envisager d’autres soins thérapeutiques.

Laissons maintenant aux perdrix ce qui leur revient de plein droit, et qui leur va d’ailleurs beaucoup mieux qu’à nos pieds !